JB JB JB JB ATELIER J. D. BRANDY

POSÉIDON ET AMPHITRITE

ATELIER J. D. BRANDY
ATELIER J. D. BRANDY

Poséidon gouvernait, solitaire, l'océan de sa planète. Mais que vaut le pouvoir sans amour ? Il regarda du côté de son voisin Nérée, père heureux, toujours couronné de ses cinquante filles. Et parmi ces délicieuses sirènes, une les éclipsait toutes : la subtile Amphitrite.
Il s'en approcha comme la tempête aborde les rivages paisibles. Elle le fuit.
Il s'en approcha comme le typhon dévaste les îles sereines. Elle le fuit de nouveau.
Il la chassa comme la tourmente chasse les navires ; rien n'y fit.
Le silence tomba alors, et Poséidon sourit de sa propre faiblesse. Aussitôt Amphitrite fut près de lui.
Eschle disait :
Innombrable sourire des flots marins…

ATELIER J. D. BRANDY